Réussir son marché de noël en tant qu’auto-entrepreneur en 2019

par | Déc 5, 2019

😱 Le blog est fermé !

Tout le contenu devient privé.

Chaque mois, j'offre un module de formation à mes abonnés, et celui du mois précédent est mis en vente.

Inscris toi maintenant pour bénéficier de tous les suivants en avant première.

Auparavant, cet article était divisé en deux articles. Finalement, je les ai regroupés car à deux ils forment un véritable dossier pour réussir sont marché de noël.

Auto-entrepreneurs, depuis une dizaine d’années maintenant, vous peuplez les marchés de noël. Si certains entrepreneurs arrivent parfaitement à préparer cette période. D’autres ont plus de difficultés. Voici donc un petit article pour vous aider dans la préparation de votre marché de noël. J’ai déjà abordé noël au sens plus large un peu plus tôt !

Première partie : La préparation du stand.

Comment s’y prendre ? Il n’y a aucun secret, il faut bien préparer son coup. Et, cela risque de vous étonner, mais tout ne se joue pas sur la décoration de votre stand !

Communiquer sa présence auprès de son réseau

Pour assurer que vos clients fidèles ne vous trouvent sur le marché, c’est important. Mais aussi pour capter de nouveaux clients. Pour cela, vous avez plusieurs astuces !

Préparez bien votre choix de produits

Cela paraît évident, pourtant je vais le dire : Évitez de proposer trop de produits différents. Je vous explique immédiatement pourquoi. Vous avez besoin de nouveaux clients, donc, deux choses à noter : 

  • Votre brand1Identité de marque n’est pas assez forte.
  • Pour qu’un prospect achète un de vos produits, il faut qu’il ait déjà eu de nombreux contacts avec. 

Si vous proposez peu de produits mais que vous les présentez bien, vous allez simplifier votre brand. Une identité d’entrepreneur indépendant est toujours complexe à mâcher pour un client.

L’entrepreneur a une histoire, une part d’authenticité ou d’excentricité.

C’est important de le souligner car c’est la norme pour les auto-entrepeneurs. Votre brand est peut-être trop consistante. Et sachez que l’attention est une ressource rare. Le client n’a pas beaucoup de disponibilité cognitive sur les marchés.

Mon conseil :

Optez pour 1 produit phare, 2 ou 3 produits annexes. Avec ceci proposez des « packs » ou des « kits » spécialement pour noël.

  • Le produit phare doit être facile à faire ou pas cher et vous devez concentrer vos efforts de stock dessus.
  • Les produits annexes sont normalement déjà dans votre stock habituel. Alors ne vous en préoccupez pas trop.
  • Les packs doivent être avantageux pour vous et pour le client. Par exemple, proposez un produit exclusif qui n’est présent que dans les packs ! ?

J’illustre un peu mon propos avec des exemples !

Couturières (et couturiers)

Vous proposez des bavoirs et c’est ce que vous vendez le plus ? Parfait, adonnez vous à un stock de bavoirs ! Vous avez également l’habitude de proposer quelques doudous, couvertures, parfois une gigoteuse. Prenez les, vous les mettrez en arrière sur le stand. Ceux qui y sont réceptifs pourront les acheter et en l’attente ils décoreront votre stand. Pour le pack, je vous propose ceci : un bavoir, des chaussettes2en achat reventes ce sera très bien, un doudou ou une couverture. En exclusivité du pack, pourquoi ne pas tenter le porte-sucettes ? Ou une couverture de carnet de santé ?

Couteliers, à vous !

Votre rayon est coutumier de marques de couteaux connues (je pense à Opinel ou Laguiole). Vous avez également quelques modèles de couteaux suisses et d’autres artisanaux. J’imagine aussi pleins de pierres et fusils pour aiguiser. Peut-être des pochettes pour accrocher et tenir le couteau à la ceinture. Alors, prenez vos couteaux artisanaux sur le marché. Cependant, ne les exposez pas trop. Ils attireront trop l’œil et donneront à vos Opinel une allure cheap3Peu cher et de basse qualité. Or, il s’agit de votre produit phare, il ne faut pas lui faire de l’ombre.

Faîtes vous un stock d’Opinels4Laguiole ont peu de couleurs attractives qui peuvent séduire les jeunes… Et j’ai bien peur que les plus vieux rechignent à remplacer leurs couteaux ! et mettez les bien en avant. Gardez vos pierres en retrait avec les couteaux d’artisans (au même plan). Retirez aussi les pochettes pour ceinture du stand5Vous pourrez toujours en vendre à part à quelques clients qui en cherchent précisément. Votre pack pourrait être composé d’un couteau suisse et d’une pierre, le tout dans une pochette de ceinture.

Un exemple particulier

Toutes activités ne se prêtent à ce petit jeu. Alors il faut tenter de ruser…

Ainsi, mon dernier exemple est destiné aux créateurs de bijoux fantaisie. Mon conseil principal sera le même que pour le coutelier : éviter d’afficher trop de très belles pièces qui rendront votre produit phare cheap. Vendre un pack serait plus compliqué car les parures ne sont plus trop à la mode. Tentez quand même de proposer des compositions par trio (ou duo) avec la personnalisation offerte, par exemple. Un collier avec un bracelet et une paire de boucles d’oreilles achetées ? Offrez une breloque assortie sur chaque pièce.

Communiquez efficacement sur les réseaux sociaux

Comme je vous l’ai déjà dit un peu plus haut, pour qu’un client décide de convertir6C’est à dire qu’il fasse l’action que vous désirez. C’est un mot courant en mercatique. Ici, l’action c’est acheter, il doit déjà avoir eu contact avec vous à plusieurs reprises. Les publicités servent à ça !

Vous avez deux principales façons d’avoir une forte audience grâce à facebook :

  • Proposer une publication engageante à votre communauté, afin de l’inciter à commenter ou à partager.
  • Demander une « publication sponsorisée », c’est une publicité payante.
Comment communiquer sur Facebook à propos du marché de noël ?

Cette stratégie, c’est un peu mon cadeau. C’est noël profitez-en !

On va jouer sur deux tableaux pour optimiser votre visibilité sur Facebook.

Temps total : 15 jours

Rédigez une première publication très engageante

Les sondages sont parfaits pour inciter à prendre position : « Pour noël, je me présente au marché de noël de [LA VILLE]! Le plus important pour vous c’est : Des produits bio/éthiques/végans ou des produits des artisans de notre région ? ». Sur cette première publication, n’abusez pas des smileys. Mais ils doivent être présents car ils ont une influence émotionnelle forte. N’utilisez pas la fonction sondage, demandez à répondre en commentaire !

Illustrez votre publication

L’image qui accompagnera cette publication doit illustrer le propos. Relevez la dichotomie7le dualisme de votre proposition mais sans prendre de parti8Les vrais savent que Konbini est inspirant en marketing...

Diffusez votre première publication

Demandez à vos proches de partager. Ajoutez cette publication dans la story de votre page. Et parlez-en dans cette story si vous êtes coutumier des stories. Repostez les réactions des personnes qui vous suivent. Faites monter la mayonnaise… Et maintenant, laissez-faire les commentaires. Le nouvel algorithme de Facebook est très fort pour créer un effet bulle. Il fera remonter les publications qui sont très commentées et font réagir auprès des proches de vos abonnés. Le partage n’est plus la seule manière pour être visible. Maintenant facebook favorise les interactions des personnes avec les pages. Au détriment des interactions des gens entre eux.

Concevez une seconde publication moins émotionnelle

Après quelques jours, créez une nouvelle publication. Cette fois pour annoncer officiellement votre présence à l’événement. Pareil, mettez le en story !

Sponsorisez votre première publication

Patientez encore quelques jours. Puis sponsorisez avec l’outil de publicité de Facebook votre première publication (conçue en étape 1). Ciblez bien votre audience dans la publicité. Pensez aux critères d’âge selon l’âge moyen de votre clientèle. Bien sûr, selon sa localisation aussi. Pensez bien à exclure les enfants/adolescents. Mais gardez les jeunes adultes si votre Call To Action9Votre incitation à interagir sur le sondage touche des valeurs morales qui peut les intéresser.

Sponsorisez également la seconde

Après encore quelques jours, sponsorisez cette deuxième publication plus soft. Cette fois en ciblant ceux qui ont été exclus de votre première publication sponsorisée. Sauf les enfants, excluez les quand même si votre produit ne les touche pas. Vous ne les convertirez pas et les garder dans le ciblage vous coûte de l’argent.

Deuxième partie : le stand installé, comment on fait ?

Réussir son marché de noël, ce n’est pas que la phase de préparation.

Vous êtes arrivé sur le lieu d’exposition, vous déballez votre matériel, comment faire ?

Parlons de votre stand

Vous avez bien communiqué, vous aurez du monde, vous le savez. Super ! Maintenant faut pas décevoir les gens qui viendront à votre stand.

L’astuce des cartes de visite

L’erreur courante avec les cartes de visite, c’est de penser qu’on donne un contact. Qu’en étant bien caché dans la poche d’un prospect, il finira par vous appeler. Avez-vous déjà appelé quelqu’un dont la carte vous a été donnée sans l’avoir demandée ? Non ? Moi non plus. Prenez donc l’habitude quand vous en donnez une de prendre le contact de la personne qui prend le vôtre. Au pire, on vous dit non. Au mieux, vous avez quelqu’un à contacter le jour où vous proposez un nouvel événement ! Et puis on verra plus tard que c’est bien de prendre des nouvelles de ses clients..Personnellement, mes cartes de visite sont « clipsables ». Ainsi, je décroche un morceau et j’incite la personne à me donner son contact. L’aspect ludique de la situation donne envie de me laisser son contact.

Choisissez bien vos couleurs !

Oui, sur un marché de noël, on veut du vert, du blanc et du rouge. Car c’est ce qui repose le mieux notre cerveau… Mais, être visible, ce n’est pas reposer le cerveau des prospects !Il faut créer un contraste cognitif pour attirer les prospects. Qu’ils puissent, en balayant des yeux ce qu’il leur est proposé, arrêter leur regard sur votre stand. Pour cela, optez pour des couleurs qui contrastent avec ce que vous avez autour de vous. Veillez à ne pas entrer dans l’exubérance, bien sûr. Faîtes vous assister d’un designer graphique ou un designer de l’espace si vous doutez de votre choix. Sinon, je vous invite à vous renseigner sur les émotions que suscitent les couleurs. Choisissez minutieusement quelles couleurs vous allez modifier parmi la triade de noël. Et d’utilisez cette modification qu’avec parcimonie et cohérence. Par exemple, si j’avais un stand, je modifierai pour me rapproche de ma charte graphique. Ainsi, mes sapins seraient d’un bleu profond comme mon site et ils auraient tous des nuages autour. Peut-être que j’aurais un bonnet de père-noël avec du bleu à la place du rouge…

Exit le bazar !

On veut réussir ce marché de noël. Le réussir c’est que vous vendiez. Et pour ça, les sciences cognitives et comportementales nous aiguillent. Elles disent que l’œil est attiré par les contrastes. Le contraste sur un marché de noël : c’est le vide. Je suis certaine que c’est maintenant évident. Vous allez être le Apple de ce marché de noël. C’est pourquoi je vous ai recommandé de proposer peu mais proposer bien. Car il faut de la place sur votre stand pour mettre en valeur vos produits.Pour cela, on a un acronyme en UX design : KISS10Keep It Stupid Simple. D’autres diront Less is more. C’est très simple : dirigez le regard de votre prospect. Mâchez lui le travail de réflexion. Jouez avec l’éclairage pour mettre en avant votre produit phare (que vous vendez le mieux, pas le plus cher ni celui avec la meilleure marge). D’ailleurs, en parlant d’éclairage :

Ne faites pas confiance à l’organisateur pour l’éclairage…

Je crois que c’est le meilleur conseil de ce dossier : amenez votre éclairage. Une lumière change bien des émotions. Si votre entreprise est tech et futuriste, alors choisissez un blanc froid. Qu’il éclaire en plongée vos produits pour créer des ombres franches. Si vous êtes plutôt vendeur de pain d’épices et de confiseries, alors optez pour une lumière plus douces. Achetez des ampoules d’un blanc chaud et rond. Un éclairage qui caressera vos clients d’un frisson de nostalgie.

Comment choisir ?

Echelle visuelle colorée pour se représenter la couleur de température en Kelvin de la lumière d'une ampoule.
Cette super échelle de température de couleurs vient de BarcelonaLed

Après noël, on communique toujours !

Et là, on va entrer dans le monde merveilleux de la relation client…

Sollicitez des avis clients

Si vous avez bien suivi mes recommandations, vous avez des contacts de clients. Vous allez les recontacter. Vous allez leur demander des conseils. Demandez leur comment vous pourriez améliorer votre service, vos produits, votre communication. Recueillez bien toutes ces informations dans un carnet (ou un CRM pour les plus ordonnés !). À la fin, vous allez voir quelles sont les recommandations qui reviennent le plus souvent. C’est ainsi que vous allez développer votre activité dans le bon sens. Autour des besoins et désirs de ceux qui vous payent : vos clients.J’écoute très souvent des podcasts d’entrepreneurs comme « Génération Do It Yourself » ou « GrowthMakers ». Ce sont des dingues de marketing qui ont réussi à faire monter de belles startup. Le propos qui revient le plus et qui est commun à toutes les entreprises : être au contact des clients et leur demander leur avis.

Téléphone noir sur fond blanc.
Selon le CMO de Papernest : Le monde appartient à ceux qui décrochent leur téléphone

Faites le point et itérez.

Vous avez tenté plein de choses, vous avez innové cette année. Essayez de comprendre ce qui a le plus fonctionné et améliorez chaque point qui a fonctionné pour vous. Surtout, abandonnez ce qui vous a coûté trop de temps ou d’énergie, sinon, demandez conseil à un spécialiste. Vous pouvez d’ailleurs me demander un entretien dans ce sens. J’aurai sûrement nombre de ressources à vous recommander pour progresser.Ce qui m’importe le plus à cette étape c’est que vous montiez d’un cran la fois suivante. Optimisez votre stratégie ! Car les soldes vont arriver … (Et j’ai prévu un dossier dessus !)

Axelle Abbadie – Consultante marketing de contenu (UX – SEO – Stratégie)

Je suis entrée dans le marketing par la SEO et le graphisme, en autodidacte. Durant 2 ans, j’ai accompagné des entrepreneurs individuels dans leur démarche marketing, organisationnelle et qualitative. Pour mieux m’adapter aux entrepreneurs individuels, j’ai complété ma boite à outils : je suis diplômée de psychologie, de l’Université Toulouse Jean Jaurès. Actuellement sous le statut Étudiant-Entrepreneur, au dispositif PÉPITE de Toulouse, je me dirige vers un diplôme d’ingénieur en pédagogie.

Je suis aussi passionnée de photographie et grande consommatrice de chicorée ✌️

Tu veux mon livre blanc ?

Donne moi ton adresse mail que je te l'envoie. Il est possible que je te prévienne quand un nouveau livre blanc ou contenu gratuit sera disponible. De plus, tu recevras ma newsletter 🚀

 

Merci 👌 C'est reçu, je t'envoie ça !

La formation sort bientôt !

La formation sort bientôt !

Tu peux être informé(e) en avant première en t'inscrivant sur cette liste.

 

Merci 👌 Je t'enverrai un petit mail!

Un petit doc qui reprend les bases !

Donne moi ton adresse mail que je te l'envoie. Il est possible que je te prévienne quand un nouveau livre blanc ou contenu gratuit sera disponible. De plus, tu recevras ma newsletter 🚀

Merci 👌 C'est reçu, je t'envoie ça !

Des usagers qui construisent un projet de connaissance avec des livres et cela illustre parfaitement la pédagogie

J'offre mes modules aux inscrits !

Via Nebula ferme son blog, car je souhaite me soustraire aux contraintes liées au SEO.

Tous les mois, reçois :

- Du contenu exclusif en PsychoMarketing
- Plein d'outils pour travailler en accord avec ton éthique
- Une sélection des meilleurs articles qui forgent ma pratique

Tout cela gratuitement !

Chaque mois, le dossier précédent devient payant 😉 Alors n'attends pas...

Merci 👌 N'oublie pas de confirmer ton email !